Optimiser un site internet pour équilibrer le poids OTAs dans le CA d’un établissement de tourisme.

Les OTAs ( Online Tourism Agency) sont indispensables pour assurer un bon taux d’occupation des établissements de tourisme (B&B, hôtels et hébergeurs indépendants). Toutefois, équilibrer leur poids dans le volume global des réservations et donc du CA est important pour gagner en rentabilité.

Ce challenge peut être atteint en optimisant le site internet de l’établissement. En ayant pour objectif d’offrir une expérience on line exceptionnelle aux visiteurs et ainsi les inciter à la réservation en direct.

Le préalable à cette optimisation repose sur une réflexion stratégique qui permet de déterminer :

– le positionnement de l’établissement,

– la cible de clientèle,

– les motivations qui vont la pousser à préférer un établissement à un autre.

Cette stratégie est synthétisée dans une plateforme de marque. Cet outil est un véritable guide pour l’optimisation d’un site internet. Ce travail va s’orchestrer autour de 3 phases clefs : 

#1 – Dès la page d’accueil du site internet, allier la mise en valeur de l’établissement et les mises en avant des liens de réservation.

Nous pouvons comparer la page d’accueil d’un site internet, à la vitrine d’un commerçant. A l’instar de cette dernière, le site internetHome page du site internet d'un établissement de tourisme doit mettre en avant les atouts clefs de l’établissement de tourisme (déterminés lors du travail sur le positionnement) au travers de photos valorisantes et proposer une navigation qui guidera simplement et clairement l’internaute.

La mise en avant d’un module de réservation bien visible et accessible facilement est un incontournable pour happer le visiteur et le convertir.

Sur le site de la Métairie du Vauhariot , réalisé par les équipes ŸODE, le bouton de confirmation souligne immédiatement l’avantage clef de la réservation en direct : Meilleur tarif garanti.

#2 – Utiliser la puissance de l’iconographie

L’iconographie en sens large du terme doit valoriser au maximum l’établissement.

Il est capital de prendre conscience de l’intérêt de faire appel à un professionnel (photographe, vidéaste, droniste, illustrateur…) pour la réalisation d’une iconographie (photos, vidéos, illustration…) de qualité

Seuls les professionnels auront les techniques, le matériel et l’oeil suffisamment aguerri pour trouver l’angle, la luminosité et le sens du détail qui magnifieront vos hébergements.

L’exemple ci-dessous est l’illustration parfaite de l’avantage considérable de faire appel à un professionnel. Tel que sur un jeu des 7 erreurs, vous remarquerez aisément les différences notables entre les 2 clichés.

photo amateur vs photo professionnelle - OTA 

Enfin, l’iconographie doit apporter une expérience riches et multiples de la visite d’un site d’un établissement de tourisme. A cette fin, il est nécessaire d’en multiplier les formes et proposer des visites 360°, des films, des vues aériennes… afin de permettre aux futurs occupants une expérience quasi immersive dans le lieu de leurs futures vacances.

#3 – Inciter au clic vers la plateforme de réservation

Multiplier les CTA (Call To Action) dirigeant l’internaute vers le module de réservation, assure la simplification de la démarche pour les internautes.

Sur l’exemple du site ci-dessous que nous avons réalisé pour La Métairie du Vauhariot, que cela soit en home page ou sur les pages descriptives de l’hébergement, l’internaute a accès à tout moment au module de réservation.

multiplication des CTA - OTA sur un site internet d'un établissement touristique

Il est préférable que l’internaute ne quitte pas le site pour accéder au module de réservation. Ce point doit être pris en compte dans les critères de sélection du channel manager (solution logicielle qui permet d’alimenter de manière automatisée les différents canaux de distribution utilisés -> OTAs, on line, téléphone…). En effet, certains channel manager disponibles actuellement ne permettent pas une intégration et une autre page est automatiquement ouverte, l’internaute a alors l’impression de quitter le site de l’établissement, ce qui n’est pas rassurant pour lui et ne l’incite pas à réserver en direct.

Ces 3 axes d’optimisations augmentant le taux de réservation en direct doivent être complétés d’actions qui augmenteront le trafic sur le site en le rendant plus visible. Dans cet objectif, 3 pistes sont à explorer :

#1 –  Travailler le référencement naturel

Le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization -> Optimisation pour les moteurs de recherche) permet aux internautes de trouver aisément un site lorsqu’ils recherchent un hébergement sur une zone géographique précise.

L’objectif est bien d’être sur la première page (75 % des personnes ne vont jamais après la première page des moteurs de recherche) de Google (qui détient actuellement plus de 93 % du total des parts de marché des moteurs de recherche dans le monde).

Assurer un bon référencement repose sur l’optimisation permanente d’un triptyque :

– un support technique qui répond aux critères de Google,

– un contenu pertinent (texte, iconographie…) conçu au travers de la prise en compte de mots clefs de tête et de longue traîne,

– des liens extérieurs vers votre site pour être identifié comme un site de confiance pour les moteurs de recherche.

#2 – Accroitre la notoriété par  les médias sociauxpublication facebook incitant a la reservation vers le site internet

Facebook, Instagram, Twitter… ils sont à sélectionner en fonction du positionnement et de la plateforme de marque de l’établissement.

Leur animation permet  :

– d’accroitre la notoriété de l’établissement au travers de la communauté de fans constituées.

– de générer du flux de visiteur vers le site, et vers les pages dédiées à la réservation.

#3 – Obtenir des avis consommateurs régulièrement

Une étude de Harvard Business School et de Bright Local nous apportent des chiffres édifiants :

– 97% des consommateurs affirment que les avis clients impactent leurs décisions d’achat.

– 90% des consommateurs commencent par une recherche sur le web. Or, en France, Google concentre plus de 90% des recherches et les internautes voient donc les avis Google my Business

– Un point de plus dans les avis entraînerait une hausse de 5 à 9% des ventes à court terme.

– 85% d’entre eux pensent que les avis datant de plus de trois mois ne sont plus pertinents.

– L’obtention d’avis en continu est donc indispensable pour rassurer les internautes et les inciter à la réservation en direct.

Pour obtenir des avis, plusieurs options sont possibles :mise en avant des avis tripadvisor - OTA

– demander un avis en face à face lors du check out en proposant une tablette connectée,

– utiliser le lien d’avis Google et l’adresser à vos clients satisfaits par e-mail,

– utiliser les outils mis à disposition par les OTAs et les channel manager.

Ces avis sont à valoriser sur le site internet, comme ci-dessous avec la reprise d’un élément <ifram> issu de TripAdvisor ->

 

Conclusion

Diminuer la part que représente les OTAs dans le chiffre d’affaires un établissement touristique (B&B, hôtels et hébergeurs indépendants) doit donc s’envisager comme une démarche d’optimisation constante de sa présence on line sur l’ensemble des outils disponibles.


Lancez votre projet